Comment les sans-emploi américains passent-ils leur temps

Par Josh KATZ

Le New York Times, le 6 janvier 2015

Je ne suis pas un expert et c’est un peu triste, je le conçois, mais que l’attitude des sans-emploi Américains soit semblable où différente de celle des Français dans la même situation, cela me paraît intéressant d’examiner la conduite journalière de ceux qui n’ont plus la routine du travail pour les arrimer au reste de la société..

Chaque année, le Time Use Survey américain [étude de l’emploi du temps américain] demande à des milliers d’Américains de consigner un compte-rendu minute par minute d’une entière journée. Pour de nombreux adultes dans la force de l’âge, entre 25 et 54 ans, une importante partie de leur temps est occupé en semaine par le travail. Mais pour les plus de 9 millions d’Américains [en novembre 2014] dans cette tranche d’âge qui n’ont pas d’emploi, une journée de semaine typique est bien différente.

Les hommes sans emploi passent plus de temps à regarder la télévision, tandis que les femmes sans emploi passent plus de temps aux tâches ménagères et à s’occuper des autres, et les chômeurs des deux sexes passent plus de temps à dormir que leurs homologues salariés.

az

Une façon d’analyser les modèles est d’étudier ce qu’une personne sans travail fait typiquement de son temps. Mais les moyennes statistiques sont par nature une simplification, qui peut obscurcir la réalité. C’est ainsi que par exemple, les statistiques montrent qu’entre 10 et 18 heures, environ 10 pour cent des hommes passent systématiquement leur temps à étudier. Les statistiques ne précisent pas si de nombreux d’hommes accordent une petite partie de leurs journées, mais à des heures différentes à l’éducation, ou si environ 10 pour cent des hommes consacrent presque tout leur temps à l’éducation. La réalité est beaucoup plus proche de cette dernière possibilité, comme vous le verrez plus loin.

Pour obtenir un point de vue différent de ces données, une étude a été préparée analysant de plus près une journée dans la vie de chômeurs hommes et femmes dans la force de l’âge, après qu’ils aient rempli et envoyé un formulaire d’enquête. Ils ont été regroupés selon l’activité sur laquelle ils avaient passé le plus de temps entre 8 et 20 heures: rechercher un emploi, par exemple, ou regarder la télévision. Toutes les circonstances sont réelles.

Des pseudonymes ont été attribués afin de suivre les données plus facilement, et de jeter un nouveau regard sur les taux de salaire des femmes et des hommes dans tous les secteurs de recensement d’emploi des États-Unis. Ce sont là des personnes considérées comme chômeurs par la définition standard. Leurs histoires sont familières.

Rechercher un emploi

Il ne devrait pas être surprenant que pour certains des chômeurs, une activité principale soit la recherche d’un travail.

qqq www

 

La femme que nous appelons Emily, qui élève seule son fils de 15 ans, après la mort de son mari a récemment été mise à pied, et elle rapporte que son employeur n’avait pas de plan pour la rappeler au travail.

L’histoire d’Éric est différente. Il renoue avec le marché de l’emploi après avoir passé quelque temps en dehors du travail. Il a été incapable de trouver du travail dans les douze derniers mois. Il a passé la plupart de ses heures éveillées ce jour-là à la recherche de travail, un bloc de temps continu de 7:15 à 14 heures. Emily est de celles qui se qualifient le plus probablement pour les prestations de chômage, des avantages généralement pas offerts à des gens comme Éric qui était jusqu’à récemment sorti du monde du travail.

Télévision et films

Regarder la télévision et voir des films est une activité beaucoup plus commune pour les sans-emploi que de rechercher du travail. Pour chaque personne dont l’activité principale était la recherche d’emploi, on en a rapporté près de six dont l’activité principale était la télévision et voir des films.

xLa répartition par sexe est frappante. Parmi les 65 personnes qui ont consacré plus de temps à regarder la télévision et voir des films qu’à toute autre activité, 46 sont des hommes et 19 sont des femmes.

Loisirs et amusements

Les autres temps de loisirs peuvent englober une vaste gamme d’activités, mais le plus souvent se composent de détente, de lecture pour le plaisir ou la navigation sur Internet.

Dormir

Vingt-trois des 294 personnes dans cette étude ont passé la majorité de leur temps entre 8 heures et 20 heures à dormir. Ce n’est pas nécessairement qu’ils ont passé énormément de temps à dormir; c’était parfois leurs horaires de sommeil.

i u

 

 

Zach, par exemple, a dormi huit heures, mais de 5 heures à 13 heures. Cependant, les sans-emploi ont en moyenne, dormi un peu plus d’une heure de plus que leurs confrères au travail.

Le ménage

Le ménage comprend un nombre d’activités diverses, tel que le nettoyage, la cuisine, l’entretien des pelouses, payer les factures et travailler sur la voiture. Dans l’ensemble, les femmes sont beaucoup plus susceptibles que les hommes de consacrer une partie importante de leur temps aux tâches ménagères. Le ménage classé avec la catégorie suivante : prendre soin des autres occupe près de six heures de la journée de la femme moyenne dans notre modèle, comparé à moins de trois heures pour la moyenne des hommes.

q

Prendre soin des autres

Environ un cinquième des femmes passent la majorité de leur journée à s’occuper de quelqu’un d’autre. Presque toutes les femmes de ce groupe ont des enfants. Laura, 31 ans, en a sept ; Janet, 34 ans, vient d’avoir un fils. Parmi toutes les femmes dans ces données, le soin des autres plafonne vers 16 heures (Janet, qui n’est pas encore concernée par un calendrier scolaire, a fait une sieste de 27 minutes vers cette heure-là.) Cette catégorie comprend également ceux qui s’occupent de parents ou autres personnes : Catherine, Sara et Tammy n’ont pas d’enfants de moins de 18 ans.

cv

éducation

Au-delà des deux grands groupes de TV-loisirs-sommeil et ménage-garde d’enfants, certaines catégories ressortent. La plus claire est l’éducation. L’éducation peut prendre peu de temps dans la journée du sans-emploi moyen, mais elle occupe une partie très importante des heures éveillées pour une minorité de notre groupe. Seules 11 personnes dans notre échantillon ont passé la majorité de leur temps de 8 heures à 20 heures sur l’éducation, mais ces 11 personnes y ont passé beaucoup de temps: plus de neuf heures en moyenne.

b

Les sorties

Hommes et femmes sans emploi passent environ une fois et demie plus de temps à sortir et voir des connaissances que les salariés moyens. Les sorties comprennent passer du temps en famille ou entre amis, assister à un club de lecture, visiter un adulte à l’hôpital, etc.

Autres occupations

Pour les personnes dont les journées n’étaient pas dominées par une des activités énumérées plus haut , un ensemble d’occupations complétait le haut de la liste.

Susan a passé près de 17 heures sur ses soins personnels, une catégorie qui comprend le bain, la toilette et dans le cas de Susan, les soins de santé. Comme de nombreux autres sans-emploi, Suzan est sans travail à cause d’un handicap physique: elle a de graves difficultés à marcher.

Quelques-uns de nos chômeurs ont confusément rapporté avoir passé une bonne partie de leur temps au travail. Ces réponses pourraient signifier que certaines personnes ne comptent pas dans l’emploi les occupations peut-être illégales ou occasionnelles, tel que la garde d’enfants, l’aide à la réparation de la plomberie du voisin, par exemple.

ddd hhh

Les réponses reflètent-elles le fait que dans toute grande enquête un petit nombre de réponses sont inhabituelles, car tout le monde ne répond à un sondage avec précision.

 

 

 

 

Les données d’emploi du temps sont construites à partir de données qui n’ont pas été compensées. Elles peuvent donc ne pas être représentatives de l’ensemble de la population.

 

 

 

bbb ggg

 

You may also like...

Leave a Reply