La Prochaine Guerre Culturelle

La prochaine guerre culturelle

New York Times

30 juin 2015

David Brooks

La logique de l’auteur est compréhensible. La religion est une affaire personnelle. Il n’y a pas si longtemps on l’imposait et elle influençait les mœurs. Aujourd’hui, un vent de liberté permet à chacun de penser librement et de choisir la conduite qui lui convient. Mais dit l’auteur, la religion a sa place dans la société et c’est aux évangélistes de concevoir que leur chemin actuel ne mènera a rien s’ils ne savent s’adapter a une société en mouvement.

Le christianisme est en déclin aux États-Unis. La section des Américains qui se décrivent comme chrétiens et vont à l’église est en baisse. Les électeurs évangéliques représentent une part plus faible de l’électorat. Les membres de la génération du millénaire s’éloignent en masse des institutions religieuses.

7

Les revers les plus sérieux du christianisme se situent dans le domaine des valeurs. La culture américaine s’éloigne se déplace des positions chrétiennes orthodoxes sur l’homosexualité, le sexe avant le mariage, la contraception, la procréation en dehors du mariage, le divorce et toute une gamme d’autres questions sociales. De plus en plus de chrétiens se sentent éloignés de la culture dominante. Ils craignent de se voir bientôt traités de parias sociaux, l’équivalent moral des ségrégationnistes en raison de leur adhésion à l’enseignement biblique sur le mariage gay. Ils craignent de voir leurs collèges perdre leur certification, ils craignent que leurs institutions religieuses ne perdent leur statut d’exonération fiscale, que leur liberté religieuse soit de plus en plus atteinte.

La décision de la Cour suprême sur le mariage gay s’est apposée comme une sorte de point culminant dans une atmosphère déjà bien chargée. Rod Dreher, auteur du livre vraiment remarquable “How Dante Can Save Your Life,” [“Comment Dante peut sauver votre vie,”] a écrit un essai dans Time Magazine dans lequel il fait valoir qu’il était temps pour les chrétiens de se retirer stratégiquement dans leurs propres communautés, où ils pourraient maintenir “la lumière de la foi qui enflamme au travers de l’obscurité qui entoure la culture “.

55Et poursuivant: “Nous devons vraiment accepter le fait que nous vivons dans un pays culturellement post-chrétien. Les normes fondamentales sur lesquelles les chrétiens ont pu compter pendant longtemps n’existent plus”.

La plupart des commentateurs chrétiens ont opté pour une autre stratégie: la lutte. Un certain nombre de contributeurs au symposium dans la revue First Things [Tout D’abord] sur la décision de la cour sur le cas Obergefell* la semaine dernière a fait appel à la décision Roe v. Wade** du mariage. Il doit être combattu et doit être résisté encore. Robert P. George, probablement le théoricien conservateur social le plus brillant des États-Unis, a fait valoir que, tout comme Lincoln rejeta avec persistance la décision Dred Scott***, « nous devons rejeter et résister un acte flagrant d’usurpation judiciaire. »

Ces conservateurs sont empêtrés dans une guerre de la culture depuis plusieurs dizaines d’années, disputée sur les questions découlant de la révolution sexuelle. La plupart des commentateurs conservateurs que j’ai lus au cours des derniers jours sont résolus à continuer à se battre.

Je me tiens à la gauche des gens que je viens de décrire sur la quasi-totalité de ces questions sociales. Mais j’espère qu’ils me considèrent un ami et un admirateur. Et de ce point de vue, je voudrais juste leur demander d’envisager un changement de cap.

Vu le climat actuel, envisagez de mettre de côté la guerre de la culture orientée autour de la révolution sexuelle. Mettez de côté une guerre culturelle, qui a aliéné une grande partie des trois dernières générations de toute considération de religion ou de conviction. Mettez de côté cet effort qui a prouvé être un désastre de communication, et qui a réduit une belle foi, une foi riche et complexe à une obsession du sexe par le public. Mettez de côté cette guerre de culture que, du moins à court terme, vous êtes destinés à perdre.

qq

0

Envisagez une guerre de culture différente, mais tout aussi centrale à votre foi et beaucoup plus puissante par son convaincant témoignage.

Nous vivons dans une société en proie au flux informe et radical, dans laquelle les obligations, les structures et les engagements sociaux sont tendus et effilochés. Des millions d’enfants vivent dans des conditions de vie fluides et stressées. De nombreuses communautés ont subi une perte de capital social. Beaucoup de jeunes grandissent dans un environnement sexuel et social rendu barbare par l’absence de normes communes. De nombreux adultes ont soif de cohérence et de bonté, mais n’ont pas le vocabulaire spirituel qui leur permettrait de réfléchir aux issues en question.

Les conservateurs sociaux pourraient être ceux qui permettraient de tisser à nouveau le nerf de la société. Ils souscrivent déjà à une foi bâtie sur l’amour désintéressé. Ils peuvent servir d’exemples d’engagement. Ils sont équipés d’un vocabulaire qui permet de distinguer le bien du mal, de distinguer ce qui rend digne de ce qui rabaisse. Ils lèvent déjà, mais en privé, une dîme pour les pauvres et nourrissent la solitude.

00

La face définissant le conservatisme social pourrait être ceci:

Ceux qui vont dans les zones défavorisées et créent des organisations qui aident à entretenir des familles stables ; ceux qui construisent des institutions communautaires partout où elles sont rares. Ces personnes-là peuvent nous aider à réfléchir sur la façon dont le chômage économique et la pauvreté spirituelle se renforcent mutuellement. Ce sont là les gens qui conversent avec nous à propos de la transcendance dans la vie quotidienne.

Cette guerre de la culture se rapporte plus à Albert Schweitzer et Dorothy Day que Jerry Falwell et Franklin Graham****; et plus à l’Armée du Salut de la Moral Majority [Majorité Morale].

C’est faire avec détermination en public ce que les conservateurs sociaux font déjà en privé.

Je n’imagine pas voir les conservateurs sociaux changer leur position sur le sexe, et bien sûr, les combats sur la définition du mariage sont conçus comme des efforts pour retisser la société. Mais la révolution sexuelle ne sera pas annulée de sitôt. La lutte la plus pratique est de réparer une société désintégrée, impitoyable et inhospitalière. Les conservateurs sociaux sont bien équipés pour réparer ce tissu, et pour servir de messagers de l’amour, de la dignité, de l’engagement, de la communion et de la grâce.

4

* Obergefell v. Hodges, Ce jugement est un point de repère par lequel la Cour a jugé que la reconnaissance du mariage entre personnes du même sexe est un droit fondamental garanti par le quatorzième amendement de la Constitution des États-Unis.

**   Roe v. Wade,   Autre décision historique de la Cour suprême affirmant le droit d’une femme de se faire avorter

*** Dred Scott     Décision historique de la Cour suprême des États-Unis par laquelle la Cour a jugé que les Afro-Américains, qu’ils soient esclaves ou libres, ne pouvaient pas être citoyens américains. La décision est universellement dénoncée par les experts.

**** Doroty Day,Jerry Falwell, Franklin Graham sont des évangélistes chrétiens et des activistes sociaux.

111

 

 

 

222

 

333

 

 

 

You may also like...

Leave a Reply