Les françaises à New York

 

Adapté d’un article en Anglais dans Le Figaro

aout 2011

Indépendamment des chiffres, la ville de New York jouit de belles choses françaises. Les Français semblent être partout et un mélange de boutiques françaises, de clubs et de restaurants s’ouvre dans toute la ville.

La maison Ladurée, la boutique de macarons a ouvert  sur Madison Avenue. Le Baron, le night-club parisien mythique géré par l’artiste de graffiti et bon vivant international André Saraiva, devient le nouveau club dans Chinatown dont la porte est impossible à franchir –

Des milliers de gens se sont rassemblés pour une fête somptueuse dans le cadre du Dîner en Blanc, un impromptu dîner pop-up qui débuta à Paris il y a 23 ans et a finalement atteint l’autre coté de l’Atlantique.

Deux femmes, deux avocates françaises se rencontrent, elles font  d’une vague de jeunes gens pour qui vivre à New York a toujours été un rêve. Une troisième transplantée française dit ne pas avoir le mal du pays à New York. Elle y rencontre un grand nombre de ses compatriotes.

“.”Si vous pouvez réussir ici, vous pouvez réussir n’importe où»,

vêtue d’une jupe droite et d’un foulard de soie autour du cou, l’allure typique de la Française à la mode, elle est venue à New York terminer son diplôme en droit en 2009, et avait prévu de retourner en France tout de suite après. Mais cela ne devait pas se faire. La ville l’a fascinée.

NYU

«Je suis arrivé ici et j’ai été immédiatement convaincu. Je ne pouvais pas rentrer!

SI j’étais retournée en France,  j’aurais eu le sentiment d’être déplacée», dit-elle en s’installant sur un tabouret  de café.

Elles disent faire partie d’un mouvement de jeunes professionnels qui viennent à New York pour améliorer leur curriculum vitae et finissent par tomber amoureuses de la ville.

À New York depuis deux ans, l’une d’elles dit qu’il y a tellement de transplantés français qu’elle ne peut  les éviter bien qu’elle cherche à fréquenter plus d’Américains. “Il y a des Français partout dans New York», explique-t’elle. “C’est bizarre, mais je ne me suis jamais autant senti chez moi que depuis que je suis à New York. On est libre, ici on ne s’ennuie jamais. Retourner en France me donnerait trop l’impression de m’établir.

” On ne peut se sentir mieux qu’on ne se sent à New York. Je m’y sens plus acceptée que n’importe où ailleurs dit son amie. ”Il n’y a pas de meilleur endroit pour moi en ce moment.”

Elle ajoute qu’elle se sent parfaitement accueillie par les New-Yorkais, qui cherchent toujours à se renseigner sur la France. Il y a un stéréotype qui veut que les Américains et les Français ne s’entendent pas et que les New-Yorkais soient mal élevés, mais j’ai toujours de longues discussions avec les gens d’ici. ”

En 2010, le Consulat français recensait 27 875 ressortissants français à New York, une augmentation de 2000  d’entre eux depuis 2006. Mais, affirme un porte-parole, ce chiffre ne reflète que ceux qui s’inscrivent au consulat, cela ne représente donc qu’une petite fraction de la population réelle. Une estimation plus exacte serait d’environ 70 000 Français dans le grand New York, la majorité vivant dans la ville, dit-elle.

 

You may also like...

Leave a Reply